IMG_2879.jpg

Café Bonneville

Jean-Philippe Coache étudie en Belgique à l'institut supérieur d'Architecture Saint-Luc Tournai.

Il apprend dans l'atelier d'Adrien Verschuere (Baukunst, ch, be) et Ludovic Blanckaert (Béal & Blanckaert, fr)

Il se questionne sur le devenir de la ville dans son mémoire "Villes nouvelles, regards et poésie", un travail promu par Olivier Lalou (Lalou-Lebec, fr) et critiqué par Olivier Camus (Tank, fr).   

Il obtient son Master en Architecture en 2009. 

De 2009 à 2016, il est architecte et chef de projet pour l'agence de Alzua+, période pendant laquelle il acquiert une expérience  sur des projets de grandes échelles (équipements publics, logements, piscine olympique, maison de la culture, etc...).

Il réfléchit sur un grand projet urbain en Belgique avec une équipe de quatre architectes pour le concours européen EUROPAN 11. Le projet sera cité par le jury. 

De 2016 à 2019, il est gérant associé d'un bureau d'architecture dans la métropole lilloise, une position qui lui permet d'appréhender la gestion d'une équipe au service du projet. 

Le bureau COACHE architectes né en Août 2019

à Marcq-en-Barœul.

Les volumes du lieu et sa généreuse hauteur sous-plafond se prêtent à dessin linéaire de l’organisation du plan. Métal, matière minérale brute et laiton se côtoient. Les portes surdimensionnées, les dimensions atypiques du mobilier et celles du grand lustre donnent une vision biaisée de l’échelle de l’espace. Inspiration art déco, identité rock’n’roll des tenanciers et volonté de s’ouvrir largement sur la place historique ont guidé nos choix.  La journée, la façade plein sud laisse entrer une lumière éblouissante dans l’établissement tandis que le soir, les éclairages indirects et les lustres donnent au café Bonneville une atmosphère chaude et tamisée.